Menscoop : blog homme, magazine homme, conseils et tendances

Faire plus l’amour que son voisin rend heureux

Faire l'amour

De nombreuses études existent déjà sur ce sujet, mais une étude publiée récemment dans la revue Social Indicators Research tente de définir le nombre de rapports idéal pour un couple. Pour ce faire, les habitudes de près de 15 000 américains ont été étudiées entre 1993 et 2006.

faire-plus-lamour-que-son-voisin-rend-heureux

Faire beaucoup l’amour rend heureux, le faire plus que les autres également

Les travaux du scientifique Tim Wadswort, professeur de sociologie à l’université du Colorado et principal auteur de l’étude, ont révélé que plus un couple fait l’amour, plus il est heureux.

En soi, rien de nouveau, beaucoup d’études sur le sexe et le bonheur existent déjà. Ce que cette étude nous apporte en plus, c’est l’idée selon laquelle ce bonheur n’est pas simplement lié au nombre de rapports sexuels. En effet, connaître le nombre de relations des autres est un moyen de rendre un couple encore plus heureux.

Le bonheur serait donc le résultat de l’adéquation entre un aspect quantitatif (le nombre de rapports sur une période donnée) et une donnée qui peut parfois être fantasmée ou imaginée.

A qui / quoi se comparer ?

On imagine mal tous les couples raconter de manière détaillée le nombre de relations qu’ils ont par semaine à leurs amis, puisque le sexe fait partie de la sphère privée. Ceux qui en parlent sont rares, à part peut-être les hommes entre-eux pour faire valoir leur virilité.

Comment se situer dans un tel contexte ? Ça paraît pourtant évidant, les médias ! Heureusement pour nous, de multiples études existent sur le sexe, il suffit de chercher un peu. Toutes ces informations sur le sexe sont donc relayées à grande échelle, ce qui nous permet de connaître les moyennes de nos compatriotes mais également celles de nos voisins européens. On sait par exemple qu’un Français moyen en couple a environ 8,9 relations par mois, quand cette moyenne est simplement de 7 en Italie (cocorico), selon les résultats qu’indique Harris interactive dans un sondage réalisé pour Durex. La moyenne française sur une année se situerait aux alentours de 144 rapports par an (soit un peu moins de 3 par semaine). C’est donc à partir de ces chiffres que se construisent les connaissances ou croyances.

Un couple ayant moins de relations que les chiffres définis par ces croyances peuvent rendre le couple malheureux, par peur de ne pas être dans la « normalité » certainement. Tim Wadswort ajouter : « Ainsi, si un individu a 2 ou 3 rapports sexuels par mois mais pense que ses amis en ont 4 par mois, sa probabilité de se sentir heureux chute de 14%. »

L’homme est un animal social, et son développement personnel peut être influencé par le regard des autres. Ainsi, les couples qui penseraient coucher plus que la moyenne seraient inconsciemment plus heureux que les autres couples.

Source: Huffingtonpost

Commentaires